Home Médias Faut-il avoir peur des nanos ? | Francelyne Marano
Faut-il avoir peur des nanos ? | Francelyne Marano

Faut-il avoir peur des nanos ? | Francelyne Marano

293
0

 EDITIONS BUCHET CHASTEL 17,30 €                                   COMMANDER SUR AMAZON 

Le terme « nano », entré désormais dans le langage courant, est considéré sur bien des plans comme le nec plus ultra de la modernité.

francelyne-Marano_120x140Nanomachines, nanolaboratoires, nanopuces, nanomédicaments, nanocosmétique ou encore nanomatériaux constituent le nanomonde (milliardième de mètre). Ces petites particules forment les briques fondamentales de la biosphère et de son incroyable diversité.

Les scientifiques, les industriels et les décideurs politiques sont convaincus par cette nouvelle révolution industrielle car à cette échelle, les atomes possèdent des propriétés si particulières qu’elles permettent de modifier les propriétés de la matière.

Le fascinant nanomonde, s’ouvre alors, riche en découvertes fondamentales comme la capacité d’auto-organisation identique à celle du monde vivant à condition de domestiquer ces propriétés pour fabriquer des nanos aux applications les plus variées : électronique, nouveaux matériaux, traitements de surfaces, cosmétiques – protection contre les UV, vêtements, médicaments, alimentation… La liste est longue et tous les domaines industriels sont bouleversés par cette nouvelle révolution !

En conséquence, les nanotechnologies se développent à une vitesse record et la course aux découvertes et aux brevets est féroce. Les pays doivent s’organiser pour rester en tête.

Dans cette fièvre de découvertes scientifiques et de développement accéléré des applications, on a omis de répondre à des questions essentielles.

Pourtant, dès 2004, ces questions ont été posées par des scientifiques, Ken Donaldson et Günter Oberdörster, en 2005, sous forme de mise en garde sur le manque d’évaluation des risques de ces nouvelles technologies et sur la similitude de certaines nanoparticules manufacturées avec d’autres, dites non intentionnelles : la silice, le noir de carbone, l’amiante et autres particules atmosphériques.

Ainsi est née la nanotoxicologie qui s’appuie sur un solide socle de publications, dont certaines remontent au début du xxe siècle. L’existence de ces données devarit nous mettre en garde et nous inciter à ne pas reproduire un scandale sanitaire comme celui de l’amiante !

L’idée serait que le développement de nouveaux produits, surtout quand il concerne le consommateur, c’est-à-dire tout le monde, ne se fasse pas sans garde-fou.

Par ailleurs, ces nouveaux produits, présentés par les industriels comme étant révolutionnaires, sont-ils indispensables ? A-t-on prouvé leur utilité avant de les développer ? Certaines de ces applications ne vont elles pas transformer l’homme, en particulier certaines applications associées au transhumanisme ?

Alors, que faut-il penser de ces nanos ?

Dans cet ouvrage, Francelyne Marano nous apporte des réponses nous permettant de nous forger notre propre opinion pour peser le pour et le contre, entre les développements apportant de réels progrès et les risques inutiles.

couv

 EDITIONS BUCHET CHASTEL 17,30 €                                  

COMMANDER SUR AMAZON 

 

 

(293)

PUBLIER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *